1/31/2010

PSYQUÉBÉLIQUE PRÉSENTE:Valérie / Michel Paje Joe Gracy 1969


Pour clore mon cycle sur les trames sonores érotiques québécoise, voici celle qui a lancé le bal. La toute première: Valérie.


Le disque n'est jamais sorti à l'époque, mais Psyquébélique est fier de vous présenter 40 ans après sa sortie, une version non-officiel de ce classique musical. Mentionnons tout d'abord que cette humble réédition est un travail d'équipe. Fait à partir du DVD, le patient remontage du Son est l'oeuvre de mon ami Otis Fodder. La superbe pochette est de mon collègue S.ébastien de Patrimoine PQ. À la recherche et rédaction: Psyquébélique.
Otis a isolé onze pièces en tout. N'ayant eu accès qu'au DVD, ces morceaux incluent necessairement un certain nombre de bruitage du film. Malgrés cela, nous avons tout fait pour que cette fausse édition sont le plus vrai possible.

Valérie est donc le tout premier long métrage érotique au Québec. En 1969, Denis Héroux était à son 4ième films. Après avoir commencé sa carrière avec des films intello (Seul ou avec d'autres (1962), Jusqu'au cou (1964)), il était déçu du peu d'attention que les films d'ici généraient. Ce non rendez-vous avec le public était en parti dû à la mainmise des distributeurs étranger sur notre territoire; mais peut-être aussi à cause d'un certain snobisme des cinéastes de l'époque face à un cinéma plus populaire. Héroux décida de changer de cap à partir de son 3ième film. Pas de vacances pour les idoles (1965) était un peu un "Hard Day's Night" des Beatles mais avec nos vedettes yéyé québécoise.


Dans une entrevue accordée au Magazine Maclean en Janvier 1969, il parlait du film qui allait suivre: Valérie. Il y revendiquait le droit de faire un cinéma plus commercial: "Les cinéastes ici pensent plus au message qu'au médium et leur message se perd" affirmait-il.

C'est également dans cet article qu'est né l'expression "Déshabillont la québécoise". L'expression allait désormais désigner ce mouvement érotico-cinématographique bien de chez nous. Remarquez par contre, qu'à l'origine les mots utilisés étaient "Déshabiller la petite voisine". L'expression était une citation de son collègue Denis Arcand:

"...Notre cinéma sera adulte quand on osera déshabiller la petite voisine..."

Par là, il faisait référence au combat contre la censure. En 1969, plusieurs pays déjà avait fait des films contenant de la nudité. C'était dans l'ère du temps. Il y avait de l'érotisme sur les écrans du Québec mais il venait toujours d'ailleurs. Avec Valérie, tout ça allait changer.


Dans une entrevue téléphonique qu'il m'a gentillement accordé, M. Héroux minimise son geste pionnier. Il dit que si ce n'était pas lui, ça aurait été un autre. Il rajoute que ce qui a surtout aidé le film c'est d'avoir eu la bénédiction personnelle d'André Guérin (président de la régie du cinéma). Il parle également de la belle carrière que connu Valérie (vendu à Canne dans une quarantaine de pays...).



video
L'histoire du film peut sembler tout droit sortie d'un roman de gare mais est plus complexe qu'elle le semble à première vue. Valérie est une orpheline qui s'échappe de son couvent... avec un motard. En arrivant à Montréal, elle est tenté par la vie de consommation urbaine. Ne parlant pas anglais, elle décide de devenir danseuse, puis prostitué. Elle finit par se ranger avec un veuf au penchant artistique. Le film se voulait un peu une métaphore du Québec de 1969. Du changement de moeurs de la grande noirceur vers ceux de la révolution tranquille.


Revenons à la musique. Le contrat de la trame sonore est venu de façon inusité. Pour la scène ou Valérie accepte son premier client, Héroux demanda à Danielle Ouimet de lui suggérer un homme avec qui elle serait à l'aise à tourner cette scène délicate. Elle nomma Michel Paje (son copain d'alors) tout en ajoutant qu'il pourrait également faire la musique du film. En effet, Michel Paje était un auteur/compositeur/interprète Français établit au Québec depuis deux ans à l'époque. Les deux avaient déjà endisqués deux 45t ensemble à Montréal. Denis Héroux accepta de le prendre comme acteur et compositeur. Après le tournage Michel Paje, retourna en France enregistrer la trame sonore avec son complice Joe Gracy. L'arrangeur auquel ils ont fait appel était le célèbre Jean-Claude Pelletier.


De toute les excellentes pièces que Michel Paje et Joe Gracy ont composés, Cinépix n'avait cru bon de faire paraître qu'un 45t incluant les deux thèmes chantés par Danielle Ouimet.

Fait étonnant, pour la chanson "Moi je veux vivre", Denis Héroux dit avoir beaucoup parlé du texte avec Michel Paje. Même qu'il lui aurait demandé que les paroles "Je veux être libre" soit inclu dans le thème, en référence à l'indépendance du Québec. Remarquez que sur cette même pièce, l'intro est un extrait du premier morceau de la trame sonore. Par contre, l'enregistrement semble avoir été coupé ou du moins, commencer abruptement.

Ce 45t constitue le tout premier pas de Cinépix dans l'industrie musical. Avant l'étiquette Initiation Records et Gap Records, Cinépix avait tout d'abord fait affaire avec l'étiquette Vedettes (une filiale de Trans-Canada).



Pour ce qui est des autres produits dérivés, il est tout de même étonnant d'apprendre qu'Yves Thériault avait été mandaté pour faire une version écrite de Valérie.

Mentionnons au passage que la splendide illustration de Jacques Delisle avait été utilisé pour la couverture du livre également.








Autre étrangeté, l'étiquette Polydor a sorti au Japon une version édulcoré du thème "Valérie et l'amour". Le côté A de ce 45t est instrumental et le B est chanté a cappella. Aucune date n'est incrite. La pièce n'est crédité qu'à Joe Gracy (qu'on peut apercevoir à l'arrière). Tout les notes sont en Japonais à l'exception du mot "Cigliano" sur l'avant de la pochette et sur le côté B. Il s'agit probablement de la personne qui avait prêté sa voix pour la version a cappella.





Michel Paje a récemment pris la peine de répondre à quelques unes de mes questions au sujet de son travail sur Valérie. Il disait tout ignorer de cette version Japonaise. Il est revenu aussi sur ses débuts avec Joe Gracy, ses années à Montréal et les problèmes de Son lors de l'enregistrement.





Psyquébélique aimerais rendre hommage à la trame sonore de Michel Paje et Joe Gracy. Une édition professionnelle de Valérie manque cruellement à l'appel depuis 40 ans. À défaut d'avoir l'original, voici une version "pour fans seulement" de la B.O.. Aucune pièces ne portait de nom alors vous excuserez ceux que j'ai improvisés.

Le film contient beaucoup de belles balades, mais les pièces les plus rythmiques sont, selon moi, les plus mémorables. Prenons exemple de l'ouverture: Valérie se rebelle. Les arrangements du combo piano/batterie sont tout simplement hypnotisants. Sans oublier les lentes notes de cuivres et harmonies vocales qui rajoutent un côté grandiose.






Les pièces "Sur la route" et "Les danseuse à Go-Go" ne sont pas trop loin derrière. "Sur la route" est une pièce simple mais efficace. Un choeur accompagné de batterie et cuivres et cordes.

"Les danseuse à Go-Go" semble être divisé en deux sinon trois parties (du moins si on se fit au mixe de film). Un trio rapide de guitare, orgue et batterie démarre le tout de façon Go-Go/ Yéyé. Puis le tempo ralenti, un choeur se rajoute et ça devient soudainement plus funky. Finalement la cadence ralenti davantage pour ressembler à un blues.










La pièce "Une nouvelle robe" est une version instrumentale du thème "Moi je veux vivre". On est vraiment à même de pouvoir apprécier la complexité de la structure. Batterie tambourine, choeur, guitare et une finale piano & violons. Mentionnons également les courtes interludes: "Café Kaléidoscope" et "Vous dansez ?" La première est un simple fioriture hippie soixantuitard (pour paraphraser Michel Paje), la deuxième est un R&B.

Après Valérie, Michel Page est resté en France et a réorienté sa carrière vers la musique publicitaire. Il travail maintenant sous le nom de Michel Roy et se spécialise dans le doublage et la narration. Joe Gracy à qu'en à lui continué son travail de compositeur pour d'autre artistes. Il a notamment composé "L'oiseau et l'enfant" pour Marie Myriam qui gagna le concours Eurovision en 1977. Il a pris sa retraite du monde du spectacle depuis quelques années. Psyquébélique vous encourage à aller visiter le site de Michel Paje pour en savoir plus sur le reste de sa carrière.



Téléchargez la trame sonore non officielle de Valérie
Téléchargez le 45t original
Télechargez le 45t Japonais

32 commentaires:

S.ébastien a dit...

La genèse de la porno syrop d'érable! Toute un article!!!

Pour être complet, c'est COMPLET. N'y aura-t'il pas un label assez futé pour saisir sa chance..? Trouvons ces masters................

Vente de garage a dit...

Belle recherche et beau travail d'Otis à la numérisation! Félicitations!

Simon a dit...

Merci Félix !

Séb c'est moi qui te remercie. Ta pochette c'est la cerise sur le sunday, ça rajoute tout un look à la job d'Otis ET à mon article !

Lëa-Kim Châteauneuf a dit...

Wow... félicitaion, Tout un travail! Par contre j'aurais bien aimé avoir le nom du beau-frère du fils de l'assistant à la mise en marché du 45trs japonais! Ha ha... Vraiment, je t'admire!

Simon a dit...

Merci pour les compliments Lëa, Et merci d'avoir accéléré le processus de num du 45t.

idrejected a dit...

Chapeau et merci!

Hodkin a dit...

Quelle ne fut pas ma surprise que de pouvoir entendre toutes ces musiques en ce vendredi matin! Je fais partie de ceux qui paieraient très cher pour mettre le grappin sur une digne réédition de l'intégrale (et des pièces inédites!) de la b.o.f. de Valérie. Pour le moment, votre b.o.f. non officielle est plus qu'une consolation, elle est la preuve irréfutable du talent du trio Paje/Gracy et Pelletier. À travers les mélodies et les arrangements, on y décèle de nombreuses influences dont celles de François de Roubaix et de Francis Lai, et je m'en réjouis! D'entre toutes, c'est assurément "Valérie se rebelle" qui demeure la pièce de choix. Le tempo, le piano, les choeurs: Portishead en raffolerait!

En ce qui concerne une possible et plus que souhaitable édition en disque compact, sachez que Mucho Gusto Records avait entrepris des démarches auprès d'André Link et John Dunning (ce sont deux pseudonymes: anticipant le scandale que provoquerait Valérie à sa sortie, ils se sont dès lors cachés derrière ces identités et que découvre-t-on? Qu'il n'y a non pas deux mais une seule personne du nom de Julien Parnelle!) pour acquérir les droits des b.o.f. de Valérie et L'initiation, mais "les deux producteurs" semblent fort bourrus et refusent systématiquement de céder ou de vendre les droits de réédition. Voilà une terrible ignominie!
Autre fait qui mérite aussi d'être su, c'est que Danielle Ouimet avait bel et bien poursuivi sa carrière de chanteuse après le succès du film. Elle participera à l'aventure de Jaune, non pas sur disque mais sur la scène de La Place des arts et elle enregistrera un album complet de chansons dont certaines, si mon souvenir est bon, sont signées par Jean-Pierre Ferland et Félix Leclerc. C'est nul autre que Stéphane Venne qui assure la réalisation du 33 tours qui, hélas, ne verra jamais le jour. Et c'est sans compter les nombreux 45 tours qu'elle a enregistrés entre autres avec Michel Page.
Bref, il y a de quoi écrire des centaines de pages autour de Valérie. Et c'est grâce à L'initiation que Danielle Ouimet rencontrera le producteur Henry Lange à Cannes qui, quelques mois plus tard, la retrouvera à Bruxelles sur le plateau de tournage d'un petit chef-d'œuvre visuel longtemps mésestimé: Les lèvres rouges de Harry Kumel dont la sublime musique est signée par François de Roubaix. Et je rêve du jour où Stéphane Lerouge rééditera l'intégrale de cette b.o.f., puisqu'à ce jour, il n'existe qu'un 45 tours.
Merci énormément pour cette musique enfin retrouvée et félicitations à tous ces gens qui ont rendu la chose possible.
Je suis un homme encore plus comblé depuis deux jours!
Alan H.

S.ébastien a dit...

Hmmmmmm... j'en discuterai à nouveau avec mes collègues Muchogustien.

Un album inédit de Ouimet? Ça pique la curiosité, connaissant le talent éffervescent de Venne à cette période.

Qui samplera "Valérie se rebelle"? Pas Chic Chic, ajoutez des paroles là-dessus!

L'Homme Scalp a dit...

L'Homme Scalp approved !

Très bon travail de recherche, j'ai appris plein de choses. Il s'agit bien plus ici que de la simple nostalgie dégoulinante. Ça sent la job passionnée et passionnante, celle qui fait qu'on a le goût d'apprécier, de goûter, de comprendre.

J'aime ça.

hodkin a dit...

Sébastien,
C'est une intégrale en bonne et due forme de Stéphane Venne qu'il nous faut, rien de moins! Je rêve d'une magnifique boîte contenant 20, voire 30 disques compacts. On pourrait y retrouver Inouk de Pierre Lalonde, entièrement remasterisé avec des "alternate takes", et puis ces chansons jamais endisquées par Danielle Ouimet qui semblaient pourtant prometteuses.
Au sujet du possible échantillonnage de "Valérie se rebelle", Pas chic chic pourrait très bien l'employer, d'autant plus que le groupe, le chanteur en particulier, connaît très bien la mélodie du film Les lèvres rouges. Il faudrait simplement lui signaler qu'il existe une version chantée de cette musique qui pouvait être entendue dans le premier montage du film disponible seulement sur VHS. Sinon, d'autres artisans tels que Plaza Musique ou bien Bernardino Femminielli pourraient très bien proposer une relecture de ces musiques.
En fait, question de ne pas toujours jouer la carte rétro, on pourrait très bien suggérer à Plaza Musique de faire un duo avec Danielle Ouimet sur une pièce originale. Nous la verrons dans Les signes vitaux de Sophie Deraspe la semaine prochaine et c'est exactement là où personne ne l'attendait. Une apparition sur disque, le temps d'un EP, pourrait aussi en étonner plus d'un!
À plus!
Alan H.

S.ébastien a dit...

Exactement, Alan.

Simon a dit...

Merci pour les compliments l'Homme scalp et Alan.

J'ignorait tout les détails qui sont "presque" arrivés (réédition chez Mucho Gusto, album avec Venne). Si c'est vrai, c'est dommage dans les deux cas.

S.ébastien a dit...

C'est dommage, mais ce n'est pas la fin... On a la tête dure! On mettra la main sur ces masters un jour, un jour.......

Aildoux a dit...

Un article dans La Presse d'aujoud'hui m'a amené ici. Excellent! On en veut plus du genre!

Encore une fois, le copié-collé de l'article de La Presse d'aujourd'hui:

http://www.cyberpresse.ca/arts/201003/06/01-4258040-valerie-enfin.php

Valérie, enfin....

Jean-Christophe Laurence
La Presse

Beaucoup de gens ont entendu parler de Valérie, le premier «film de fesses» québécois. Mais rares sont ceux qui entendu l'étonnante musique de ce long métrage réalisé en 1968 par Denis Héroux. Normal: la trame sonore n'était jamais sortie. Jusqu'à aujourd'hui.

«Sortie» est un bien grand mot. Parlons plutôt d'une «remise en circulation virtuelle». Car la chose n'est pas disponible en CD. Ni en vinyle. Et encore moins en cassette huit pistes. En revanche, vous pouvez la télécharger au complet - et complètement gratuitement - sur le blogue Psyquébélique (psyquebelique.blogspot.com), un site de passionnés de la pop québécoise oubliée des années 60 et 70.



«J'étais impatient. Ça me tapait sur les nerfs que ça n'ait même pas été réédité en CD, explique Simon M. Leclerc, créateur de Psyquébélique. La musique est tellement bonne. Je voulais la faire découvrir à tous ceux qui ignorent ou sous-estiment notre tradition musicale.»

N'en déplaise au jeune homme, la trame sonore de Valérie n'est pas simplement «bonne». Elle est carrément obsédante. Il y a bien sûr des incontournables grooves à gogo, typiques de l'époque. Mais aussi des musiques plus lyriques, aussi sensuelles qu'inquiétantes, marquées par un piano dramatique et des voix de femmes fantomatiques. Les compositeurs français Joe Gracy et Michel Paje ont admirablement bien transposé la double vie de Valérie qui, faut-il le rappeler, était putain le jour et amoureuse le soir.

Fait non négligeable: Simon M. Leclerc a effectué son travail de réédition avec le plus grand zèle. Avec Otis Fodder, il a copié les musiques directement du film et les a dépoussiérées dans l'ordinateur pour qu'elles «sonnent». Son collègue Sébastien Desrosiers a créé une fausse pochette, à partir de l'affiche. Enfin, le disque est accompagné d'un long texte explicatif et historique pour remettre Valérie dans son contexte. C'était le Québec des années 60. L'avènement de la pilule. La libération de la femme.

Comme si ce n'était pas assez, il a aussi fait des entrevues avec le réalisateur Denis Héroux et le compositeur Michel Paje, qui s'appelle désormais Michel Roy et qui est retourné vivre en France. Le musicien paraît très surpris quand M. Leclerc lui apprend que le 45-tours de Valérie était sorti au Japon, avec la chanson du film en japonais.

Techniquement, les droits de Valérie appartiennent à Lion's Gate, anciennement connue sous le nom de Cinepix, la boîte de production soft-porn de l'époque au Québec (L'initiation, Y a plus de trou à Percé). L'entreprise n'a jamais eu l'intention de commercialiser cette trame sonore et c'est pourquoi Simon M. Leclerc a décidé de la diffuser.

«Les droits, on dirait que je m'en fous un peu», lance le blogueur.

Sa mission, dit-il, en est une de sauvegarde patrimoniale. Son but est de partager et non de faire de l'argent. D'où la gratuité de toute l'affaire.

Ce n'est pas la première fois que Psyquébélique redonne vie à des disques québécois introuvables. Jusqu'ici, aucun musicien ne s'en est plaint. Au contraire. Sans des efforts comme celui-là, ce sont des pans entiers de notre culture populaire qui resteraient enfouis, voire introuvables.

Jouissive initiative.

Simon a dit...

Merci Aildoux, j'étais au courant. Je vais scanner la version papier de l'article et la mettre en ligne.

Agent Double a dit...

Merci

Mathieu a dit...

Merci ! Incroyable travail ! Ça sonne comme du "vieux" Coldcut (sic).

Asheard.com a dit...

Merci 1000 fois, je cherchais ca comme un fou depuis des lustres!

Dom a dit...

Thank you for introducing me to this astounding soundtrack - I think the extra sound effects simply add to the brilliance of the music.

I too cannot believe this hasn't been reissued.

The labour of love was definitely well worth it.
good work all concerned!

Simon a dit...

Merci pour les compliments Dom,

Et moi je retourne les merci en direction de Otis Fodder pour la capture / montage audio et à Sébastien Desrosiers pour la superbe pochette / étiquettes.

Dom a dit...

Valerie has been on heavy rotation at L'Amour Electronique HQ since I downloaded it. I've just posted about it on my blog to spread the word.

Thanks again. all three of you, for introducing me to this amazing soundtrack.

S.ébastien a dit...

Thanks! Glad to see this incredible soundtrack at last enjoyed by all. Until it's official release, our inside job shall do!

We should do this again, folks. *winkwink*

Simon a dit...

Thank you for spreading the word Dom.

I think the word Love isn't strong enough to describe how we feel about Valerie.

hodkin a dit...

Bonsoir Simon,

En avez-vous appris davantage sur les propriétaires têtus des bandes-maîtresses de Valérie qui siègent toujours chez Lions Gate? Et vos amis/collègues de chez Mucho Gusto Records, ont-ils relancé le projet de réédition? C'est bien triste qu'ils n'aient pas donné suite à ces rééditions alléchantes lancées il y a quelques années (L'Infonie, Freak Out Total vol.3, Péloquin/ Sauvageau, etc.) C'était très ambitieux et très soigné.

Pour ma part, j'ai entendu une très belle chanson de Danielle Ouimet, "Je drague", que l'on peut visionner sur You Tube depuis plus d'un an. La musique et les arrangements semblent avoir été signés par François Cousineau et la coïncidence me permet alors de faire le lien avec le film Le diable est parmi nous puisque Danielle Ouimet figure au générique de ce dernier. Au plan de la chronologie, on a d'abord Valérie, L'initiation, Les lèvres rouges, la chanson "Je drague", puis, Le Diable est parmi nous, tout cela en à peine 4 ans. J'ai fait des recherches pour trouver le 45trs de "Je drague", mais en vain, hélas!

Avez-vous visionné Les lèvres rouges? Vous pouvez facilement louer le film. Il est disponible sur dvd sous le titre de Daughters of darkness. C'est une perle du cinéma de genre des années 1970 tourné sur les plages désertes de la ville d'Ostende dont le charme n'a d'égal que celui des trois protagonistes du film. Le film était projeté sur grand écran à Liège au mois d'octobre.
À bientôt,
Alan H.

Simon a dit...

Non Alain je n'en sais pas plus sur les bobines de Valérie.

Aucune idée si Mucho Gusto compte les rééditers ou pas. Faudrait demander à mon collègue Sébastien de Patrimoine PQ qui est maintenant dans le secret des dieux chez Mucho. Je pense qu'ils ont au moins une compil de prévu pour 2011.

Je n'ai toujours pas vu les Lèvres rouges. Oui j'avais vu la vidéo "Je Drague" de Danielle Ouimet. Mais j'ai mieux que ça \ J'ai trouvé un 45t de Danielle Ouimet datant de 1982: Dis à Valérie. Une balade très ordinaire composé par un certain "M. Persan" et arrangement de Michel Deloir.

S.ébastien a dit...

Bonjour Messieurs,

Merci Alan pour ces quelques recommandations de locations. Je veux voir ces Lèvres Rouges... Il manque un simple à votre liste, l'excellent simple Jupiter de Danielle Ouimet et Michel Paje. J'en ai diffusé la meilleure face (Fugue en Si) dans un récent article. http://patrimoinepq.blogspot.com/2010/09/tete-carree-recoit-patrimoine-pq-jai.html


Chez Mucho Gusto, nous planchons depuis des mois sur plusieurs projets qui seront publiés dès 2011. Rééditions, nouveautés... mais toujours pas de B.O. de Valérie. Aucune bande maitresse ne pu être localisée. Cinépix a conservé pas mal de matériel, mais aucune bande pour la plupart de ses fameuses trames sonores... Toutefois, comme Les Disques Pluton le démontrent avec Après-Ski, l'espoir est toujours permis et si jamais ces bandes étaient retracées, Mucho y verrait prestement! C'est qu'on l'ADORE cette bande sonore...

Simon a dit...

Merci de nous mettre l'eau à la bouche Séb, j'ai hâte de voir la fournée 2011 de Mucho.

Oui fugue en Si. j'ai pas écris à ce sujet dans l'article. Mais j'avais demandé des précisions à Michel Paje en entrevue.

hodkin a dit...

Merci Sébastien d'avoir pris le temps de me répondre. L'écoute de "La fugue en si" m'a rappelé deux chansons de Monique Leyrac "Les petites fugues" et "Les fugues de Bach". Le clin d'oeil était-il volontaire ? Michel Paje connaissait-il Leyrac?
J'ai aussi appris que "Je drague" de Ouimet se trouve sur la face B d'un 45trs de... Dominique Michel! Sur la face A, on y trouve un duo "La grande patente" réunissant Dominique Michel et Benoît Marleau. Le disque est sorti en 1972. Il ne me reste plus qu'à mettre la main dessus!
J'attends impatiemment les sorties chez Mucho Gusto Records pour 2011. J'aimerais beaucoup y retrouver les musiques de Jacques Perron, entre autres celle de la b.o.f. Les Smattes de Jean-Claude Labrecque.
Tâche de me faire savoir ce que tu as pensé du film Les lèvres rouges (aka Daughters of darkness. La musique de Roubaix est tout à fait hypnotisante et elle figure parmi ses pièces les plus stylisées et accomplies.
À bientôt!
Alan H.

Anonyme a dit...

Merci à tous ceux qui ont participé à cette édition, et à vous Simon de le publier, muchos gracias, gustav

Simon a dit...

Gustav,
De rien, ce fut un plaisir.

JNDUFF a dit...

Vraiment excellent!
Ça sonne vraiment bien et merci pour rendre toute cette bonne musique si facilement accessible!!

Simon a dit...

Merci pour les compliments JNDUFF