1/06/2009

Je cherche un monde / Couturier 1978


À ma connaissance, Gaston Couturier n'a fait qu'un album. Mais quel album !

La quantité de musiciens est impressionnante, on frolle le 30. Les arrangements ne sont pas crédités mais semble être de Roger Magnan, Donald Habib, et Couturier lui-même (si on en juge par le credit à la réalisation à l'endos de la pochette).


Les pièces "Amigo" et "Je cherche un monde" sont d'excellents exemples du degré de sophistication musical. Cuivres, cordes, claviers et percussions donne un mélange de disco, bossa et Pop orchestrée.

J'ignore pourquoi Gaston Couturier n'a pas fait d'autres albums, peut-être que (comme a dit Philip K. Dick) "la lumière qui brille deux fois plus fort, brûle à moitié moins longtemps". Écoutez la pièce titre de l'album et vous comprendrez.

MP3: Je cherche un monde / Couturier

10 commentaires:

Eiffel a dit...

Je possède également ce disque (acheté aux puces) que je n'ai écouté qu'une seule fois. J'ai été pensionnaire avec Gaston Couturier il y a de cela jadis à Rivière-du-Loup (1962 ou 63) et déjà il poussait la chanson. Mais il avait été expulsé du pensionnat suite à un évènement loufoque un peu trop long à raconter ici...

J'ai pris la peine de réécouter le disque, c'est vrai qu'il est intéressant et Couturier, comme d'autres aurait mérité un meilleur sort.

Simon a dit...

Couturier et plein d'autres ne sont toujours pas réédité en DC et sont reste inconnu du grand public.

J'aimerais bien que les stations radio qui font des émissions du genre "weekend rétro", "les années Boomers" ou je n'sais trop; fasse passer autre chose que des succès américains. De la musique Pop Québécoise du genre Couturier serait génial.

Stephane a dit...

Un beau pti disque qu'on peut trouver pour pas cher, dans lequel on s'enfarge parfois même chez les disquaires. Moi j'aime bien la pièce M. Bach. Et le tout me fait penser à l'album de Diane Dufresne "sur la même longueur d'ondes". Peut-être même à Anne Joyal que je me promets d'écouter sous peu.

Merci pour les découvertes et redécouvertes.

Anonyme a dit...

La pièce «Je cherche un monde», que je viens d'écouter à deux reprises, est bonne mais il y a quelque chose qui cloche. Bonne musique groovy, bonne voix, mais les deux ne vont pas bien ensemble ! Couturier a un style près de Jacques Blanchet, très articulé, un français irréprochable, mais la musique est beaucoup trop enjouée (pop avec soupçons de funk) pour s'accorder avec le texte et le la voix de l'auteur.

Je pense que c'est pour cela qu'il n'y a pas eu de suite …

Simon a dit...

Pas d'accord avec toi Anonyme. J'ai souvent entendu cette expression: "c'est bon, mais ça sonne bizarre".

Ma théorie là-dessus c'est que:

1-La majorité des gens on une connaissance superficiel de la musique francophone (que les gros noms).

2-Pour tout sorte de raisons, ces gros noms de la musique francophone ont oeuvrés dans certain types musicals bien précis: Chansonnier, Yé-yé, Folk, Progressif... De la musique de "blanc" ont pourrait dire.

Il se trouve qu'il y a eu aussi beaucoup de très bon musiciens francophones qui on fait de la musique associé à la culture noire (Jazz, Funk, Disco, Reggae, Rap).

Les gens ne sont juste pas "habitués" d'entendre certains rythmes en français (à cause de leur faible diffusion radiophonique). Mais cette musique existe belle et bien et il ne faut pas bouder son plaisir lorsqu'on l'entends. Je déteste l'attitudes colonisé de certains qui disent bêtement: "ça sonnerait mieux en anglais".

Anonyme a dit...

Mon p'tit grain de sel :

Critiquer la musique québécoise est tout à fait légitime. Mais je pense qu'on prend pas toujours le bon cadre de référence... qui, selon moi, devrait être la francophonie (France, Belgique, Suisse, Afrique) et non pas les É-U.

Pas que j'aille quelque chose contre la musique anglo (que je consomme à grand volume d'ailleurs). Mais je pense que la comparaison entre les deux n'est pas toujours pertinente vu l'écart entre les deux traditions et les moyens dont disposent les artistes.

Nicolas

Simon a dit...

Nicolas,
Oui il y a eu moins de noirs au Québec (et une moins forte influence culturel) qu'au Étas-Unis. Ça change rien au fait qu'il s'est fait du très bon Jazz, Funk, Disco au Québec. Trop de gens l'ignore et c'est pourquoi j'ai fait ce site.

Je disais juste que ce qui me dérange, ce sont les Québécois qui méprisent leur (notre) culture. Ces mélomanes Québécois qui vont écoutez tout sauf de la musique d'ici. Ils vont tout connaître du Jazz, Funk, électro... américain, français ou allemands... mais vont laisser passer le même genre de disques s'il est fait au Québec (disques que des collectionneurs américain, français ou allemands vont payer le gros prix). "Ça vient pas d'assez loin pour être bon" on dirait qu'ils se disent. Eux ce sont des "citoyens du monde" (mais pas des citoyens dans leur propre pays ?). "On a beaucoup à apprendre des Allemands, des Français..." qu'ils vont souvent dirent. Moi ce que je leur dis c'est: "toi, qu'est-ce que t'as à apprendre aux Allemands, aux Français... de ta culture" ?

Anonyme a dit...

Une petite mise au point au sujet de l'album de Couturier.
Don Habib a écrit les arrangements, Magnan les paroles seulement et Couturier n'a fait que chanter, il n'est pas un arrangeur.
Réjean Emond

Sylvain Richard a dit...

Ce disque est dans ma collection depuis longtemps. Je l'avais achete (je croix) pour seulement 0.99$. Je voulais faire une discographie pour publie sur mon blog (http://smrcultueplus.blogspot) mais votre blog etait le seule scource d'info sur l'internet. C'est vraiment une "pierre precieuse" dans l'historique de la musique Quebecoise.

Simon a dit...

Merci pour les compliments Mr. Richard.