5/31/2009

Obsession / Nudimension 1984


Quinconque fouille un peu dans les origines de l'Électro/New Wave au Québec, se rend vite compte que la décennie 80 est remplie de rendez-vous manqué. Plusieurs groupes auraient pu/dû percer mais n'ont pas abouti pour toutes sortes de raisons. Voici le cas de Nudimension.

Nudimension c'est surtout Louis Rondeau (clavier, batterie, voix, texte) mais aussi Marc Fontaine (texte, gérant, montage des clips). Les deux s'étaient connu du temps du groupe 222's. Rondeau (Louie Louie) y était batteur et clavieriste. Marc Fontaine était assistant-gérant (le gérant était François Doyon).

En 1981, tannée des tournées à l'extérieur du Québec des 222's (étant donné que leurs compo/public étaient anglais), Rondeau et Pierre Major décident de mettre fin aux activités du groupe. Major continuent un peu dans la même voie et fondent 39 Steps avec l'ancient chanteur Chris Barry. En entrevue, Louis Rondeau dit qu'à cette époque lui voulait plutôt: "explorer de nouvelles dimensions musicales" et que l'Électro était un style qui lui permettait ça. Son but était de faire de la musique sans les inconvénients (tournées, promo, dépenses, chicanes de groupe....). Il voulait composer seul tout en contrôlant de A à Z le contenu créatif. Un peu comme Denis Lepage (Lime) et Pierre Perpall (Purple Flash, Pluton and the Humanoïd), Louie Louie voulait faire un groupe de studio. Le père de Marc Fontaine était propriétaire du "Studio Fontaine" (aujourd'hui Lamajeure); donc l'accès à de l'équipement d'enregistrement était facile pour eux.

Nudimension est un des groupes Électro Québécois ayant le mieux capturé l'esprit musical de son époque. Presque personne ne se souvient d'eux aujourd'hui mais il y a 25 ans, pendant un certain temps, on pouvait les entendre sur la majorité des stations radio & télé. Malheureusement pour nous, aucun albums regroupant leur chanson n'est sorti à ce jour et les quelques 45t de l'époque sont très dur à trouver.

video
Par contre, fait assez rare, Nudimension ont laissé beaucoup de vidéoclips derrière eux. Très tôt Nudimension ont compris le pouvoir des images. Ils sont définitivement le groupe Électro québécois en ayant enregistré le plus. L'explication est fort simple. Avec d'autre, Marc Fontaine produisait l'émission phare montréalaise "Musi-vidéo" sur une chaîne de télévision communautaire anglophone CF cable TV. Nudimension avait donc du contenu video dès le début des vidéoclips et un accès privilégié pour le présenter. Marc Fontaine a d'ailleurs créé une page Youtube regroupant tout les clips de Nudimension.

Grâce aux patientes heures de numérisation de Marc Fontaine, les archives de "Musi-vidéo" aussi sont disponibles sur sa page Youtube. Psyquébélique vous encourage à consulter ce site. Les archives de Musi-vidéo sont une mine d'or d'informations sur la scène Montréalaise pré-MusiquePlus. On peu malheureusement y constater le ravage identitaire que l'échec du référendum de 1980 à eu sur l'attachement des jeunes à leurs langues. Très peu de clips sont en français. Mais c'est tout de même fascinant de voir la genèse de l'objet médiatique qu'allait devenir le vidéoclip. Au tout début ce n'était souvent que des perfomances filmés. Un peu d'éclairage et de montage. Lip-synché dans la majorités des cas. Le vidéoclips commençait à peine à devenir l'outil de promotion, le culte, l'industrie, qu'il est devenu.

Ce qui est important de Nudimension selon moi c'est que :

1-Ils étaient là dès le début du vidéoclip
2-Ils chantait en français
3-Ils faisait LE style musical qui à le mieux vieillit de cette époque: l'Électro
4-Ils le faisait bien

video
La pièce "Amour programmé" est leur plus gros succès et fut un tubes de l'année 1983. Leur deuxième succès fut "Obsession". La version anglaise (Rendez-Vous) aurait été édité au Mexique sur l'étiquette Peerless et aurait été numéro #1 au palmarès. Leurs autres 45t de l'époque sont particulièrement dur à trouver. De mes yeux, je n'ai vu que "Amour programmé" (1983 / illusion) et "Obsession" (1983 / Saisons). À ce sujet, Marc Fontaine m'écrit que:

Pour ce qui est des 45t et 12p...il a aussi eu "Obession" anglais (nommé "Rendez-vous"), "Planète Sauvage" français, "Hors-la-loi" français, "Big Boy" au É.U. (anglais) seulement. Il y a (sûrement) d'autre que Ben Kaye a sorti un peu partout en europe (Amérique Latine) mais je ne suis pas sur quoi ou quand, parce que desfois il faisait des passes sans nous en parler

En effet le célèbre Ben Kaye a été l'impressario de Nudimension. Il a aidé le groupe à bien se positionner au Québec et à se faire connaître à l'étranger (notamment avec "Amour Programmé"). Malheureusement pour eux, au moment même où le groupe commençait à prendre son envol, un vieil ami de Kaye (René Angelil), est venu lui demander son aide pour démarrer la carrière d'une jeune chanteuse (une certaine Céline Dion). Malgré un début très prometteur, le groupe ne s'est jamais trouvé un impressario aussi efficace par la suite. Ce fut en quelque sorte, le début de la fin de Nudimension. Ils ont continués à tourner des clips et étaient diffusés sur divers émissions "vidéo" à l'époque; mais Louis Rondeau parle d'une certaine panne d'inspiration et d'une frustration face à la stagnation professionnel post-Ben Kaye. La mode musicale commençait à changer aussi vers la fin 80. Le "contenu adulte" de certains des derniers clips a du les barrer de certaines émissions.


Écoutez l'entrevue:






Louis et Marc nous brosse le portrait d'une époque: la scène électro de 1981-86 (avant la fondation de Musique Plus). Une scène fragmentée, manquant de solidarité. Ils y parlent de l'après 222's; du processus créatif; des collaboration avec François Matte; de l'avant et après Ben Kaye pour Nudimension; en passant par le tout premier groupe de Louis "Octopus".


Avis aux interessés ! Une réédition des succès de Nudimension est maintenant disponible sur itunes.

Louis espère un jour que les chansons de Nudimension soient reprises par des groupes de la deuxième vague Électro. Écoutez tout de même "Obsession" qui date de 1984. Les côté A et B de ce 45t sont identiques.

Obsession

MP3: Télécharger le 45t Obsession / Nudimension

2 commentaires:

Anonyme a dit...

Pas pire !

Je crois détecter l'influence d'OMD là-dedans. Très bon. Autres détails que j'ai aimé de la prestation vidéo chez Lautrec :

1) Le décor surréaliste, surtout les espèces de chaînes d'ampoules électriques. Épileptiques s'abstenir !

2) Le public Québec-année 80.

3) La guitare-synthé Roland SH-101. Super démonstration !

NicoBassman

Simon a dit...

Oui le décors à Lautrec 83.... incroyable. Je trouve que ça un look showbiz des années 70. Ça aurait été plus approprié des néons que des "chaînes d'ampoules".

Et le public a "presque" l'air de trouver ça intéressant.