11/27/2009

L'initiation / François Cousineau 1970


L'initiation est la première trame sonore de film érotique québécois à être sorti sur disque. Le film "Valérie" est bien sûr sorti avant (1969) mais malheureusement la B.O. de Michel Paje & Joe Gracy n'a jamais été rendu disponible par le studio Cinépix (mise à part un 45t).

En 1970, Cinépix corrigea le tir avec la sortie de l'initiation. Le studio fonda même un étiquette de disque portant le nom du film. Cette brève étiquette est, à preuve du contraire, l'ancêtre de Gap Records. Pourquoi est-ce important ? Parce que Cinépix était LE studio qui a produit pratiquement tout les films érotiques au Québec et que "Initiation Records" et "Gap Records" en sont les branches musicales. La musique de ces films mérites d'être enfin reconnu comme innovatrice et importante dans l'histoire musicale québécoise.

Pour ce qui est de la quantité, il y a encore moins de disques sortis sous l'étiquette Initiation que sous Gap. À ma connaissance il n'y aurait eu qu'un LP (L'initiation) et quatre 45t (dont deux tirés de ce films et deux de L'Amour humain).



Ma théorie au sujet de la courte durée de vie de Initiation Records est comme suis; Probablement que Cinépix (après le succès du film L'initiation) aurait fondé l'étiquette Initiation Records comme pour faire un test dans l'industrie musicale. L'affaire a dû être profitable pour eux et ils auraient récidivés avec deux pièces tirés de leur autre film L'Amour humain (sorti quelque mois plus tard). Très vite (l'année même), ils ont dû se dire que s'ils étaient pour continuer à éditer leurs trames sonores; il serait plus logique de trouver un nom d'étiquette plus neutre. Initiation serait alors devenu Gap Records. Mais, ce n'est qu'une théorie.

François Cousineau composait beaucoup de trames sonores à cette époque (notamment pour l'ONF), mais L'initiation était la deuxième seulement à être éditée. Il commença sa carrière sur disque en collaborant aux "arrangements Jazz" de son frère Jean sur la B.O. de Caïn (1965). Puis continua dans le Jazz en composant la B.O. de "La corde au cou" (1965) pour le même réalisateur (Pierre Patry). Après une série de trames sonores pour l'ONF, l'initiation paru sur disque en 1970.

On peut y entendre Diane Dufresne pour la première fois sur disque. Elle interpréte le thème "Un jour il viendra mon amour" ainsi que "Pauvre amour". Elle n'était pas la seule interprète par contre. Il y a aussi deux chansons de Patsy Gallant (Psyquédélique Party, Maman ne m'a pas dit) et une de l'obscure duo: Nicole & Bernard Scott (Un bateau).

"Un bateau" & "Maman ne m'a pas dit" on fait l'objet d'un 45t sur l'étiquette L'initiation. Idem pour le thème de Diane Dufresne.

"Un jour il viendra mon amour" y paraît sous 4 versions différentes. La meilleure étant la plus courte et la plus rythmé (à la toute fin de l'album). On y retrouve aussi 3 versions de l'autre chanson de Diane Dufresne "Pauvre amour".

"Non, ne me dis pas non" et la version instrumental no.1 de "Pauvre amour" sont des compos orchestrales non sans rappeler Ennio Morricone. L'utilisation de glockenspiel, de clavecin, de cuivres et de cordes donnent aux pièces des sonorités mystérieuses et solonnelles. Si on se fit à la section arrangements, elles seraient l'oeuvres de Léon Bernier (arrangeur pour Ginette Reno) et Roger Gravel.


Par contre, le nom qui frappe le plus dans cette section est celui de la formation "François Cousineau & les Quasars". Je n'ai jamais vu ce nom nul part ailleurs. Ils sont responsables (entre autre) des deux pièces instumentals les plus rythmés de l'album: "Le thème de Gilles" et "Pauvre amour" version instrumental 2. "Le thème de Gilles" est une pièce Pop typique de son époque. Guitares électrique et sèche, clavier, batterie. La version Jazz de "Pauvre amour" n'est pas mal non plus, quoiqu'un peu courte et sonnant un peu en retard sur son époque.

Fait intéressant, deux 45t (avec pochettes) sont parus à l'époque. Le premier incluait une version chanté ET instrumental de la pièce "Un jour il viendra mon amour". La pochette était une reproduction noir et blanche de l'illustration de Jacques Delisle.

Le deuxième 45t est vraiment une curiosité.  Il s'agit d'une version pour le marché Japonais. On avait droit à une édition deluxe ici. Superbe pochette couleur et gatefold en plus.  Tout de même assez rare pour un 45t.

Les pièce ne sont pas les mêmes non plus. La face A était "Un jour il viendra..." mais la Face B était la pièce "Non, ne me dis pas non".  On avait même inclut une traduction japonaise des paroles.



Revenons à l'album. La pièce "Psychedelic Party" est considèré par plusieurs comme la meilleure de l'album. Elle fut d'ailleurs inclu sur la compil Canadian Racer en 2002 sur l'étiquette Follow Me Records. Une version 45t est également sortie l'année précédente.




Personnellement je trouve la réputation de "Psychedelic Party" surfaite. On dirait que l'enregistrement a été fait en une prise ou bien qu'on s'est trompé de bobine entre la version final et la répétition. Une chose est sûre, on entend clairement Patsy Gallant répondre au technicien son à plus d'une reprise (00:42, 00:50, 2:07 ). De plus on sent vraiment une coupure (1:01) dans le master. Soulignons tout de même la vigueur du batteur et du clavieriste (tout deux non identifié).

Une autre déception (si on se fit au titre) est la pièce nommé: La ville «underground». Rien de particulièrement expérimental. Il s'agit en fait d'une balade avec choeur mais sans aucune percussion. Assez endormant si on n'aimes pas particulièrement les choeurs.

Si on inclut "Non, ne me dis pas non", "La ville «Underground»", les divers versions de "Un jour..." et "Pauvre amour"; le compte des balades monte à 8 sur 13. Même si bien orchestré, ça en fait beaucoup. Trop même. Somme toute la B.O. de L'initiation est assez sage pour un film "osé". Même si ce n'était pas la trame sonore la plus avant-guardiste, L'initiation allait tout de même donner une première légitimité au sous-genre des musiques de films érotiques québécois.

MP3: Télécharger l'album complet
         Télécharger le 45t de L'initiation
         Télécharger le 45t de L'initiation Japon

10 commentaires:

S.ébastien a dit...

Un autre excellent article à porpos du maple-syrup porn. J'embarque dans tes théories.

Ne t'avais-je pas mentionné aussi un autre label de 1970 avec le même lettrage que Initiation / GAP?

Vente de garage a dit...

Oooh yeah! C'est un beau gros classique cette trame sonore! J'avais jamais remarqué les réponses de Patsy aux techniciens de son! hahaha!
À propos de la trame sonore de Valérie, dommage que le 33t ne soit jamais sorti avec toutes les chansons qui se retrouvraient dans le film, mais y'a tout de même un 45t qui est sorti avec le thème de Valérie instrumental et en chanté par Danielle Ouimet!
Mais ça accote pas psychédélique party!

Simon a dit...

Séb,
pour le lettrage de l'étiquette, oui un lecteur en avait glissé un mot dans les commentaires de mon article précédent. Hommage n'est-ce pas ?

Félix,
Oui je connais le 45t de Valérie. Pas ton podcast.

Vente de garage a dit...

Pas mon podcast? Je comprends pas ce que tu veux dire?

Simon a dit...

...oups erreur de frappe, "pas pire ton podcast".

J'ai rajouté la précision au sujet de Valérie. Merci de m'y avoir fait penser.

yeyequebec a dit...

Un de nos amis à fais une "unofficial" soundtrack de Valérie. Avez-vous écouté? Excellent!

Simon a dit...

oui et elle sera l'objet de mon prochain article !

Charles a dit...

À la fin du film, il y avait la liste de certains musiciens et si ma mémoire est bonne ce sont: François Cousineau(claviers), Jean-Guy Chapados(basse), Red Mitchell(guitares) et Jacques Dompierre(batterie)

L'apprenti-poète a dit...

Il y a une version anglaise de la chanson thème que l'on peut entendre au générique de la traduction anglaise du film par Diane Dufresne,

L'apprenti-poète a dit...

la voici la version anglaise

Here and Now-diane Dufresne

http://youtu.be/C3yCXpXadpw

Ps Diane Dufresne a enregistré des 45t avant la sortie de cette bande sonore dont : Dans ma chambre / Mon coeur est fou, 45T (Music-Hall) 1968.

super ce site! bravo!