3/25/2010

Stéphanie 1971-72 (2de2)


J'étais presque sûr que cette Stéphanie de 1971 sur l'étiquette RCA était la même que celle de Capitol en 1966... mais un lecteur m'a appris que non. J
'ai pu replacer les morceaux du casse-tête grâce à une discussion avec Pierre René de Cotret (parolier de cette Stéphanie-ci), Yves Vincent (son producteur/arrangeur) et la précieuse photo ci-dessus (trouvé par mon collègue Sébastien de Patrimoine PQ).

Tout d'abord, cette Stéphanie-ci se nommait Kim Crousset. C'était la soeur de Catherine Blanche (comme l'indique ce publireportage de La Patrie en nov. 1971).

Le son de Stéphanie "1971" était beaucoup plus rock que Stéphanie "1966". Par contre Stéphanie "1971" chantait aussi majoritairement des reprises.








Trois 45t paru en tout. Tous sur RCA et chapeautés par Yves Vincent aux arrangements.

D'abord paru "Et voilà". La pièce était la reprise de Bugia de l'artiste italienne "Nada". Elle était sortie l'année précédente sur l'étiquette RCA également (d'où le choix de Stéphanie probablement).

La version d'Yves Vincent est beaucoup plus agressive que la version d'origine. L'original de chanteuse italienne Nada était dominé par guitare sèche et tambourine. Mais accompagnant Stéphanie, on peut entendre guitare électrique, lourde basse et batterie métronome. Le tout donne une version plus sombre et plus acchrocheuse selon moi.


Le côté B est une des nombreuses reprises fait au québécoise du groupe C.C.R. (Bad Moon Rising dans ce cas-ci).






Le 45t suivant est assez ordinaire. Il incluait les pièces "Vivons librement/ À quoi bon la liberté". Il semble que toutes les déclinaisons du mot "libre" était drôlement populaire en 1971. Sûrement des reprises d'artistes du catalogue RCA. Ni Pierre-René de Cotret, ni Yves Vincent ne se souviennent de qui.

La meilleure des deux pièces de ce 45t est "À quoi bon la liberté". Je la décrierais comme du Rock mais avec des crocs limés.





Avec ses deux guitares (électrique et sèche), piano, batterie et choeur; la pièce rappelle drôlement l'album des Scarabées. Cet album était paru l'année même, sur RCA aussi, et produit par Yves Vincent. Normal que le son déteigne. Le côté A "Vivons librement" est une pièce dans le même genre mais en moins bon.







Finalement le dernier de ces trois 45t est paru en 1972. C'est le seul qui incluait une compo originale: "Mon amour, mon ami". Selon moi, c'est de loin la meilleure des pièces de Stéphanie des années 70.

La pièce avait été placé (sans surprise) du côté B. Le côté A est une ennuyante reprise de "Waiting At the Bus Stop" de Bobby Sherman.
Mon amour, mon ami, n'a rien avoir avec la pièce du même nom de Marie Laforest. Ni avec "Mon amour, mon ami, mon frère" de Christine Charbonneau ou "Toi mon amour, mon ami" de Nicole Martin.

Elle est crédité et P. Létourneau et C. Simard. Le "P" est bien sûr pour Pierre Létourneau (chanteur/parolier) qui écrit le texte. Mais le "C" est pour Christian Simard du groupe (Les Maîtres, Morse Code). Lors d'un échange courriel avec Monsieur Yves Vincent, il avait ceci à dire du 45t.

"... [Christian] Simard, il etait le chanteur du groupe Morse Code et le compositeur de cette chanson. Le groupe Morse Code ont enregistre les pistes de la musique de chansons et j'etais le producteur."

Nous aurions donc droit à une composition insoupçonné de Morse Code. C'est un Rock lent mais puissant accompagné de choeur et cuivres. Tout de même étonnant que la carrière de Stéphanie ce soit terminé sur cette super face B.

En terminant un avertissement. La qualité de ma copie laisse passablement à désirer. Merci à Lëa-Kim pour la copie de "Mon amour, mon ami".



MP3: Téléchargez les 45t

7 commentaires:

S.ébastien a dit...

Très, TRÈS intéressants ces simples plus tardifs de Stéphanie! Décidément, y'a de belles découvertes à faire sur RCA au tournant des années 60-70.

Tu ne voulais pas inclure les autres faces... pour une anthologie de Stéphanie? On est entre complétistes, après tout. ehe

Excellent topo!

Simon a dit...

Merci. Oui RCA à produit quelques bons trucs qui sont passé dans l'beurre à cette époque.

Pour l'intégrale, tu n'as qu'à te donner la peine de télécharger et ton souhait sera exhaucé.

S.ébastien a dit...

Oops, j'avais pas vu le lien! Merci.

Aildoux a dit...

Toute la musique est là. Parfait! Je m'attendais dans la 2ème partie sur cette Stéphanie qu'on en sache plus sur elle, tel son nom complet et une petite bio. Enfin, ce sera peut-être un jour pour une 3ème partie! Merci de partager!

Anonyme a dit...

Un peu susceptible le simon...

Olivier René de Cotret a dit...

Je suis pas certains que vous avez contacté le bon Pierre René de Cotret...

Simon M. Leclerc a dit...

Oui oui, croyez-moi. Nous avons échangé plusieurs courriel. Es-tu de la même famille ?