3/14/2011

Jacques Crevier, l'arrangeur


Pour ceux qui l'ignore, Jacques Crevier est un arrangeur / compositeur prolifique des années 60-70. Méconnu du grand public, il a travaillé dans l'ombre de beaucoup d'artistes connus. Probablement que seuls ceux qui lisent attentivement les crédits sur les étiquettes de disque, on déjà vu ce nom. Il n'en demeure pas moins qu'il a été un participant actif de l'histoire musicale du Québec des années 1960-70.


Grâce à son talent de caméléon musical, il a su se rendre utile auprès de plusieurs producteurs et d'étiquettes de disques différents. Il a fait les arrangements pour nombreux artistes sous l'égide de Tony Roman, Yves Martin et Guy Cloutier.

Il a commencé sa carrière comme guitariste dans divers petits groupes avant d'être engagé par les Baronets en 1964. Ce fut avec eux qu'il fit son premier enregistrement professionnel. Il s'est rapidement dirigé vers l'arrangement musical.

Faisant surtout dans la Pop, la liste d'artistes pour qui il a travaillé au cours de sa carrière serait beaucoup trop longue à énumérer.Psyquébélique vous propose plutôt une discographie sélective des meilleurs arrangements Soul/Funk que Jacques Crevier a fait. Commençons avec Tony Roman.





Quoique non crédité, Crevier arrangea plusieurs reprises de pièces Soul sur l'album "Tony" (1967) de Tony Roman.

On peut y entendre Attends-moi je reviens (Hold On, I'm Coming / Sam & Dave), Je suis seul (what is Soul ? / Ben E. King), Mustang Sally (Sir Mack Rice).

Tony (1967) / arrangements Jacques Crevier



En 1967 toujours, il présenta son vieil ami Ralph Walton (alias Raphaël) à Tony Roman. Roman l'engagea d'abord comme choriste puis, voyant le potentiel, lui fit enregistrer un 45t.

Crevier arrangea alors pour lui une excellente compo: "Amoureux". Sur cette pièce l'on entend une petite section cuivre très efficace. Un son Soul qui n'avait rien à envier à ce qui se faisait ailleurs.

Amoureux / arrangements Jacques Crevier



Mentionnons aussi l'album "Tony Roman en spectacle" (1969). Pas le meilleur album de Tony Roman mais intéressant pour deux raisons. Numéro un: pour une rare fois, les musiciens y sont identifiés.

Numéro deux: Crevier y accompagne Roman et l'on peut même entendre une compo originale très Jazz. La pièce nommée "introduction" est créditée à Jacques Crevier et Jean-Guy Chapados. Cette pièce se nommait à l'origine "Manhattan 5 Pm" et paraît nulle part d'autre. Elle avait été composée en pleine nuit au cours d'une répétition, avec Les Baronets, dans une pause, ou nous avions décidé de jammer un peu [Jean-Guy Chapados et moi].






Mais certains de ses meilleurs arrangements sont ceux fait sur l'étiquette "R & B" de Tony Roman.

Prenons la pièce "Pollution de l'air" de Jacques Desrosiers (1970). Il s'agit d'une pièce à la sonorité Soul un peu dans le style de Nino Ferrer à l'époque.

Pollution de l'air / arrangements Jacques Crevier




Le clou est sans doute la pièce "Ma vie" qu'il avait réalisée pour le groupe l'Armistis en 1970 (reprise de "Vehicule" de "The Ides of March"). On y reconnait là tout l'influence des groupes tel Blood, Sweat & Tears. Les touts début du son Funk.


Ma vie / arrangements Jacques Crevier




Il y a aussi eu cette superbe reprise de "Copacabana" (1972) du groupe belge "Two Man Sound". L'original était très "tropicalia", l'accompagnement était composé que de guiro et de guitare acoustique. L'ajout de cuivre apporte une touche Soul spectaculaire.

Copacabana / arrangements Jacques Crevier



J'écrivais plus haut que seuls ceux qui lisent attentivement les crédits d'étiquettes de disques ont déjà vu le nom de Jacques Crevier. En fait, ce serait omettre son nom sur la plus célèbre trame sonore québécoise: Après Ski. Son nom y était bien en évidence. Il y avait fait les arrangements de tous les artistes de la face A.

Crevier a récemment fait l'objet d'une controverse dans le petit milieu des collectionneurs de vinyle québécois.












Dans une entrevue avec Félix Desfossés, le leader du groupe Montréalais "Illustration" (John Ranger) affirme 40 ans après la sortie du film, avoir composé et interprété (avec son groupe) toute la désormais célèbre Face B du disque Après Ski . Ranger va jusqu'à dire que "Jacques Crevier n'aurait rien composé [sur la face B] mais aurait tout récolté le crédit".

Funk et instrumentale, ce côté de disque en a fait la trame sonore la plus recherchée de l'histoire du Québec. Atteignant des sommets inégalés sur Ebay. Vous pouvez lire mon mon article sur Après Ski ici et celui de mon collègue Félix là.

J'ai récemment interviewé Jacques Crevier pour lui demander sa version des faits. Il commente ce que Ranger avait dit et explique les circonstances entourant l'enregistrement de l'album. Il parle aussi de certains des grands moment de sa carrière d'arrangeur. Son témoignage est aussi éclairant que précieux.


Contrairement à ce que plusieurs ont longtemps pensé, non Jacques Crevier n'a pas composé/arrangé les pièces de la Face B d'Après Ski. Mais je ne crois pas qu'il soit complètement farfelu d'affirmer qu'il aurait pu le faire.

Voici donc le portrait d'un homme, d'un métier, d'une époque.

Écoutez l'entrevue:
MP3: Téléchargez l'entrevue

Avis aux intéressés; après avoir réédité "Après Ski" en vinyls, Les disques Plutons sortiront l'album en DC. Détails sur le site de cette excellente étiquette de disque Montréalaise.

13 commentaires:

Gaétan a dit...

Fantastique entrevue! Quel parcours! La partie où il parle de Tony Roman est vraiment intéressante. Très bien montée en plus, merci pour les extraits musicaux entre les noms des musiciens quand il commente. Du super travail Simon! Et j'ai une question: à un moment donné il mentionne Robert Goulet parmi les musiciens qu'il emploie, et d'après ce que je sais (je n'ai pas la pochette pour vérifier) c'est le nom du vocaliste et guitariste crédité sur Melchior Alias. L'aurions-nous trouvé?

Simon a dit...

Merci pour les compliments Gaétan,

Pour Melchior; Robert Goulet est crédité à la "Guitare et direction musicale" (et non à la voix). Par contre, il y a ce mystérieux Pierre Dubord crédité: "À la production, à la folie, au tricotage, aux bons et mauvais voyages:"Stoned from the Side" dit P.D. dit Pierre Dubord"...

S.ébastien a dit...

On s'écarte les mecs, mais Dubord était Directeur Artistique de Capitol. Goulet était un guitariste régulièrement entedu sur plusieurs sessions, notamment chez Vedettes. Il chanta plusieurs années avec Karo, d'abord dans leur phase yéyé puis chrétienne plus tard. Il apprait aussi sur l'album de LeBlanc & Lalancette (j'aurai l'article ce printemps sur mon blog).

Fantastique recherche Simon!!! On l'attendait depuis longtemps cet article. Bon, j'ai tout lu, m'en vas écouter l'entrevue. Beau boulôt.

Simon a dit...

Merci Séb

StéphaneB. a dit...

Wow,C'est tout une entrevue.
J'ai écouté l'entrevue d'une seule traite pour ne rien manqué et je crois que je vais la ré-écouter encore et encore parce que Crevier c'est une vraie mine d'or de renseignements sur l'époque qui nous intéresse tous.
Tu lui parle a un certain moment dans l'entrevue de Roger Gravel.Gravel avait commencé au début des années 50 dans le trio Les 3 Bars avec Raymond Berthiaume et Fernand Thibault ils ont eus beaucoup de succès a cette époque surtout avec la chanson ¨N'oublie jamais¨.
Pour ce qui est de Pierre Dubord c'est lui qui a produit le 45 tours Give peace a chance de John Lennon lors du célèbre Bed-in a l'hôtel Reine-Elizabeth a Montréal en 1969.l'ingénieur du son était André Perry.

Simon a dit...

Merci pour les compliments Stéphane,
Oui c'est pas mal d'ouvrage les entrevues. Ça ralenti le rythme auquel je peux sortir mes articles.

Charles a dit...

Très bonne entrevue. Content que vous ayez mentionné Cyrille Beaulieu. Je trouve que c'est un des plus sous-estimé. Il a été surtout associé à des shows comme Allo Boubou ou les Démons du Midi, mais c'est un des plus grands. C'est lui qui a fait les arrangements du superbe spectacle de Ginette Reno et Oliver Jones. Des gars comme Jean-Marie Benoit, Richard Provençal, Vic Angelillo, Michel Donato, Paul Brochu et Daniel Mercure ont souvent joué avec lui.

Je possède beaucoup d'émissions de variétés de la fin des années 70 et des années 80 et ce musicien fait partie de beaucoup d'émissions que je possède

Simon a dit...

Merci pour les compliments Charles,

Oui Cyrille Beaulieu est méconnu de beaucoup de gens. Peut-être est-ce à cause qu'il n'a pas/peu enregistrer en son nom. J'aimerais moi-même en savoir plus sur lui.

Si vous avez des suggestions d'enregistrements ou son courriel, vous pouvez m'écrire en privé à cette adresse:
psyquebelique@yahoo.ca

Charles a dit...

Pour ceux qui veulent voir un mini extrait de M Beaulieu, à la fin du video on voit les musiciens de cette émission ou il est le chef d'orchestre. Je peux identifier aussi Don Habib(basse) Yves Lagaçé(congas), Guy Parent(batterie) et le très regretté Jean-Marie Benoit à la guitare.

http://www.youtube.com/watch?v=84YkzF4VZ_E&feature=feedu

Simon a dit...

Merci pour ce lien Charles. Incroyable que ce clip se retrouve sur le WEB. Quel groupe. Tu viens par le fait même de me faire découvrir par le fait même une excellente chaîne Youtube québécoise.

Bespin a dit...

À mentionner aussi dans les réalisations de Jacques Crevier comme arrangeur : les deux premiers albums de chansons de Patof en 1973.

Passé outre le fait que ce soit des disques pour enfants et que c'est Jacques Desrosiers qui chante (!), il faut avouer que ce sont deux superbes albums qui contiennent des arrangements très riches et variés, employant de multiples instruments de l'orchestre tels que des violons, flûtes, trompettes, piano, banjo, guitares électriques et accoustiques, etc.

Je n'ai pas peur d'affirmer que ce sont ces chansons qui m'ont fait découvrir les instruments de l'orchestre, c'était un peu avant l'époque des synthés...

Bravo Monsieur Crevier!

Liens :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Patof_chante_10_chansons_pour_tous_les_enfants_du_monde

http://fr.wikipedia.org/wiki/Patofville_%E2%80%93_Patof_chante_pour_toi

Simon a dit...

Merci pour ces infos Bespin.

Je connaissais pas les 2 premiers albums de Patof. Je connais seulement "Super patof" (1976) que j'aime bien. Je vais essayer de trouver ça.

Bespin a dit...

Les grands succès de Patof vont bientôt paraître en CD sur étiquette Mérite... normalement en octobre, en même temps que le DVD « Bonjour Patof »! Ce sera formidable d'entendre ces pièces riches et variées dans un son qui leur rend enfin justice!