10/19/2011

Mister Lewis / Patsy Gallant 1968

Voici une intéressante pièce de la longue carrière de Patsy Gallant. Une agréable surprise pour tout amateur de Soul.

Décidément ici, Patsy Gallant était bien entouré. Pour ce 45t qui parut sur Barclay, elle eu l'aide de deux des meilleurs compositeurs & arrangeurs de l'époque: Stéphane Venne ET Paul Baillargeon.

Pour ceux qui l'ignore, en 1968 Stéphane Venne était auteur/compositeur/interprète qui avait déjà fait paraître trois albums à son nom.; tous avec une touche jazzée. Mais il travaillait alors presque qu'exclusivement à composer des chansons pour d'autres; avec beaucoup de succès. Mentionnont Renée Claude, Pauline Julien, Pierre Lalonde, Emmanuël, Isabelle Pierre.

Paul Baillargeon quand à lui, était/est un des meilleurs arrangeurs du Québec. Peu d'arrangeur québécois peuvent se vanter d'avoir travaillé pour une étiquette de disque aussi prestigieuse que Barclay ! Il travailla avec les plus grand nom de la chanson d'ici (J.P. Ferland, Céline Dion, Ginette Reno); composa plusieurs trames sonores de série Télé (La misère des riche 1990, Montréal ville ouverte 1992, Star Trek: Voyager, Enterprise, Deep Space 9).

Les collectionneurs de vinyles connaissent Paul Baillargeon surtout pour les deux trames sonores de film érotique qu'il composa en 1970 et 1971.

Bref deux maîtres aidèrent Patsy Gallant à faire ce simple. Mais reste à savoir qui a fait quoi précisément ?



Mister Lewis est une compo originale. Originale mais disons très inspiré de The "In" Crowd de Ramsey Lewis (d'où le nom Mister Lewis). La pièce commence avec un fondu audio d'un atmosphère de bar comme l'enregistrement de Lewis en trio "Live at the Bohemian Caverns in Washington DC". L'ajout de cuivres de Baillargeon en font une pièce plus Soul que Mod Jazz.

De plus, dans les paroles ont sent clairement une sympathie pour la culture afro-américaine:

"...Qu'est-ce qu'ils peuvent bien avoir tous ces musiciens noirs"
"il n'y pas de pianiste blanc qui rendent les gens plus heureux que ça"


La face A est une reprise de "Best of Both World" de Lulu (1968). La musique avait été composé par le britannique Mark London mais aussi bien dire John Barry.

On parle ici d'une sorte de pop orchestrée au Son riche, presque symphonique. De gros moyen de productions comme on en a rarement entendu au Québec. À qui de mieux que Paul Baillargeon pour confier ce genre de pièce ?

Sa version est très fidèle à l'original. Faut dire que l'original était parfaite à la base, alors pourquoi changé une formule gagnante ?

Ce n'était pas la seule fois que Venne et Baillargeon travailleront ensemble. On peut les retrouver sur le 45t paru l'année précédente sur Colombia: P.B. 3 1/2.

10 commentaires:

hodkin a dit...

Quelle bonne initiative, et elles sont nombreuses dans ton cas Simon, d'avoir mis en ligne ce 45trs. C'est toutefois pour la face B que j'ai un faible, "Tout à la fois". De somptueux arrangements où l'on reconnaît bel et bien l'influence d'un John Barry. La chanson me rappelle aussi les orchestrations très colorées de Lee Hazlewood et même des Swing Out Sisters.

Simon a dit...

Merci Alan,

Pour Hazlewood, oui j'avoue que moi aussi j'y ai pensé en l'écoutant la première fois.

Simon a dit...

J'y pense Lulu (l'interprète duquel vient "Best of Both World") chantera sur une musique de John Barry 6 ans plus tard: la B.O. de Man With The Golden (1974).

Country Man a dit...

J'ai l'impression d'avoir déjà entendu Mister Lewis quelque part, mais je n'arrive pas à savoir où... Sa voix fait très petite fille à mon oreille, mais bon. Bonne trouvaille ;)

Simon a dit...

Déjà entendu Mister Lewis avant ?

Le clip est sur Youtube et je l'ai fais jouer lors de mon passage à l'émission Mondo PQ à CIBL en juin dernier....

Country Man a dit...

Dah! Ben oui! J'ai écouté l'émission haha, mais j'me rappelais plus où! Une chance que tu as créé ce blog, la mémoire oublie vite

S.ébastien a dit...

Je ne crois pas que tu l'as mentionné, mais ce clin d'oeil à M. Lewis était en fait un judicieux hommage au pianiste jazz Ramsey Lewis.

Simon a dit...

Ouais je sais pour Ramsey Lewis, plus particulièrement la pièce "The "In" Crowd".

Ravel a dit...

J'ai aussi un faible pour Tout à la fois. Belle orchestration, interprétation bien sentie. Gallant est parfois sous-estimée...
Merci d'avoir partagé !

Simon a dit...

De rien Ravel