8/06/2007

P.B. = Paul Baillargeon


Pour ceux qui s'interesse aux années 60-70, Paul Baillargeon est considéré comme notre meilleur compositeur de trame sonore. Ses musiques de films ("Viens mon amour", "Y'a plus de trou à Percé") sont parmi les rares trame sonore québécoise de cette époque à avoir été édités.

Sa carrière est beaucoup trop remplit pour être résumé, mais disons simplement qu'il a été arrangeur pour beaucoup d'artistes québécois (Renée Claude, Michel Linton, Donald Lautrec, Céline Dion, Jean-Pierre Ferland, Ginette Reno...). Il a aussi fait en 1974 et 76 deux albums solo chanté. Dans les années 80 il a fait deux comédies musicales (La course au bonheur, la vie du frère andré en chanson). Dans, les années 90 il aurait déménagé au Étas-Unis et se serait concentré à faire de la musiques pour la télé (notamment divers déclinaison de la Série Star Trek).

Mais revenons aux années 60-70. Paul Baillargeon a aussi fait des 45 tours dont trois assez obsures sous les pseudonymes P.B. + 3 1/2, P.B & CO et P.B. & Fame.

P.B. + 3 1/2
Ce premier est le meilleur. Il serait sorti sur l'étiquette Colombia vers 1967 et Baillargeon l'aurait fait avec l'aide de Stéphane Venne. Deux excellentes pièces des deux côtés quoique très différentes.

Face A "Gazou gazou" est une pièce dégageant une atmosphère de fête. Batterie rythmé, utilisation du gazou, un choeur. Cette pièce fut compilé en 2005 par Mucho Gusto sur "Freakout total vol.3".




Face B, "Le sablier", fait un peu plus sérieux, si je puis dire, que "Gazou gazou". On a droit à une lente Bossa jazzé; une voix féminine chantant a cappella suivi d'une voix masculine qui l'accompagne en scat. Basse, piano, et percussion habille le tout.




P.B. & Co.
Le deuxième 45 tours (P.B. & CO.) date de 1976 et parut sur l'étiquette Kébec Disc. Les deux côtés sont des "covers" ou à tout le moins des "co-compositions" dans le cas de la Face B.

La face A "Canadian Sunset", est une reprise de la pièce célèbre pièce jazz d'Eddie Heywood & Normand Gimbel datant de 1956. Vingt ans plus tard, Baillargeon en fait une sorte disco-électro avant l'heure. On y entend des violons jouissifs, une basse prédominant, et une guitare sympatique. Et la finale... écoutez cette finale grandiose vers 3:35 !

Canadian Sunset (Finale)
Certaines des transitions (bridge) peuvent sonner kitsch mais mais on pardonne vite quand on entend le lyrisme des arrangements de cordes et l'ajout de bidouillage électronique.


La face B "Loose Ends" est un Funky Rock manquant un peu d'inspiration. Petite section cuivre, guitare, clavinette. Une curiosité musicale rapellant un peu le groupe Le Pouls. Les crédits sur l'étiquette nous permettre de lire clairement "P. Baillargeon".




P.B. & Fame
J'avoue être un peu moins sûr pour celle-ci. Moins sûr de l'aimer et moins sûr qu'il s'agit de Paul Baillargeon.

Parut sur l'obscure étiquette Disco "Red Bus Tempo", ce simple n'est listé nulpart sur Discogs. On peut pourtant voir un vaste aperçu du catalogue de cette étiquette sur le site. Aucune date d'écrite sur l'étiquette non plus.

La même pièce figure des deux côtés: Face A "Love Life" chanté, Face B instrumental. On a affaire à un disco très redondant. Tout tombe à plat: orgue, batterie, guitare wah wah et texte. Dommage. Le Son rappel un peu l'album Bimbo Jet (1975) de Claude Morgan & Laurent Rossi. On serait tenté de dater ce disque vers 1976.

Les arrangements si sont peu élaboré que si (et je dis bien si) Paul Baillargeon a bel et bien contribué à ce simple; il devait être en peine d'inspiration. On retrouve aucune mention de Baillargeon dans les crédits, à part pour les initials dans le titre. S'agit-il des initials de quelqu'un d'autre ? Les habitués du genre y reconnaîtront le nom du Montréalais Tony Green qui fera partit plus tard du groupe Disco "Fusion".

Finalement, pas grand chose pour racheter cette pièce à part peut-être le "Break" vers 1:51.

Love Life (extrait)

5 commentaires:

yeyequebec a dit...

Wow, bravo! J'ai bien aimé votre blog. Je suis un grand amateur de disques québécois, principalement 60s et début 70s. Au plaisir d'y découvrir de nouvelles choses...

Anatole le farfadet a dit...

Merci pour les compliments !

marie-douce a dit...

le sablier est une de mes pièces instrumentales préférées...

Andrew a dit...

merci beaucoup. thanks v much.

Simon a dit...

De rien